Coups de gueules et reactions

26 septembre 2006

Sommaire

"Dernier de la classe"
"One gnome show"
"Les éléphants, c'est lourd"
"Ca n'en vaut pas la Pen"
"Zoufftgen"
"La Force du Coté Obscur(antisme)"
"Leur 6-T ne va pas (crack)er"      
"12 bonnes raisons de te larguer" 
"Footez moi ça à la benne"
"La loi du plus petit"
"steevy's pacem para bellum"
"Dire adieu à sa dame"
"Ni Philippe, ni Maurice" (ajouté récemment)

Posté par tce57 à 11:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]


derniers de la classe

Comme tous les mois de septembre, on retrouve un peu partout les mêmes infos "l'enseignement défaillant", "la France mal située dans le classement général de l'enseignement". Et comme d'habitude c'est envoyé avec un air triste assez proche de celui que l'on prend quand il n'y a plus de frites au self... Si ne vous me croyez pas, repassez en boucle les annonces de PPDA et Pernaud.
Et en réaction à cela, on parle de changements... dans les universités !! Trop de monde fait psycho !! mon dieu !!
En attendant c'est pas ça qui va apprendre a lire aux gamins qui arrivent en 6e en luttant sur le premier passage d'Harry Potter qu'on leur présente. c'est pas ça qui fera qu'on arretera d'être aussi nuls en anglais (en général, moi je me demerde, imhotep). C'est pas ça qui fera que l'élève français reste, pour la 40e année consécutive un des plus mauvais des pays développés (information certifée INSII : Institut National de Sondages Invérifiés et Ininterressants).
"Oui mais quoi faire ?" me dira Bebert, mon ami imaginaire très France d'en bas (limite France de la cave...)

J'ai peut etre quelques idées mon Bébert, reste a savoir si elles sont applicables et a les appliquer.
Deja en premier, pour simplifier la tache aux profs : virer cette @@@@@@@@ de possibilité qu'on les parents de forcer le passage de leur enfant, quand bien même il se verrais bien refaire un ptit tour.
Peut etre que certains comprendront que faire 2 CM1 c'est pas une honte, et qu'un gamin qui fait 2 CP c'est pas forcément qu'il est analphabète, c'est qu'il fait tout pour pas l'être...

En second, et le plus important pour moi : réformer les cours de langue. Totalement. Parce que apprendre par coeur la liste des verbes irréguliers qu'on utilise une fois par décénnie plus le vocabulaire relatif au monde de la ferme chaque année c'est pas que c'est nul, c'est que c'est pire.
Le meilleur moyen d'apprendre une langue étrangère (vivante), c'est de la parler !!!
Personne sait faire une conversation avec les déclinaisons + le subjonctif + 6 pages de vocabulaire oubliés sitôt l'interro faite.
Alors oui, l'oral ça apprend pas l'orthographe, mais ça ça peut peut etre attendre, non ? Quand vous avez appris le français, vous avez d'abord appris à le parler avant d'apprendre à l'écrire. Pourquoi ne devrait on pas faire pareil avec l'anglais ?? l'allemand ?? l'espagnol ?? (rajoutez ici la langue que vous désirez) ??
donc, répétez après moi :

NON - AUX - DECLINAISONS,

OUI - A - L'ORAL,

NOUS - LE - VALONS BIEN

Posté par tce57 à 12:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 octobre 2006

One gnome show

C'est fou comme on le remarque quand les élections arrivent....
Parce que après tout, on ne change pas une formule qui gagne. Alors on est reparti pour la grande représentation "L'insécurité en France", en tournée dans toutes les banlieues jusqu'en avril prochain.
Et la grande nouveauté de cette année, c'est que l'événement est couvert en direct !!!
Ah, il bien le petit Nicolas quand même, quand il promène son CRS, il pense à en faire profiter ses amis journalistes.
Donc on a eu le droit cette semaine au direct d'une formidable arrestation à hauts risques d'un terroriste des Mureaux coupable de cet odieux attentat à la caillasse ayant causé la mort de pas loin de 0 personnes.
On le soupçonnerait même d'avoir des liens avec Al-Qaida et de ne pas voter UMP, c'est dire le dangereux personnage. Bon je vais pas non plus en faire un saint de ce bonhomme là, mais on reste quand même loin de l'arrestation de l'ennemi public n°1.

Quoi mon Bébert ? "c'est normal que les journalistes nous informent et fasse des reportages"
Parce que TF1 ils suivent toutes les arrestations de France caméra au poing peut être ???
"oui mais là c'était un gars dangereux, on le soupçonne d'avoir tabassé le CRS des Tarterêts"
J'ai pas dit que c'était un enfant de choeur, mon Bébert, j'ai dit que c'était pas vraiment Emile Louis non plus et que son arrestation, s'il est vraiment coupable, c'est bien, mais ça mérite pas tout ce bordel quand meme. Bon, Bébert, tu me soule, va voir Arthur, y a son émission avec les boîtes qui commence.

Donc, disais-je on ne change pas une méthode qui gagne. Y a cinq ans, on nous a tartiné l'insécurité à quadruple dose, à tel point qu'on se sentait en danger dans les petits villages de la Creuse. Résultat : Jean Marie au second tour, et la droite assurée de l'emporter.
Cette année, le petit Nicolas il aimerait bien gagner aussi, alors il fait pareil, il insécurise la France de partout et promet de la sécuriser après. En mai par exemple...
Le plus pervers dans l'histoire c'est que beaucoup de ceux qui voteront pour le petit Nicolas en avril pour qu'il "mette un terme à l'insécurité" ne verront même pas que c'est ce même petit Nicolas qui à créé ce sentiment d'insécurité.

C'est pervers un petit gnome quand même !!

Posté par tce57 à 12:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

les éléphants, c'est lourd

Grand évènement de cette fin d'année, les primaires du Parti Socialiste ont de quoi inquiété tout ceux qui comme moi seraient plutot enclin à voter du côté de la rose plutôt que de celui du charter pour Bamako.

Parce que quand même, c'est un sacré bordel.
résumé des protagonistes :
- François, premier secrétaire qui cache derrière son image de gentil con un gars qui a pu remonter son parti après la lâche défection de Lionel. Lui, il a préféré ne pas se présenter officiellement pour ne pas "être un candidat de plus", officieusement pour pas piquer des voix à madame.
- Ségolène, la femme à François, qui malgré ses 53 ans se paye le luxe d'être très bien conservée, en plus d'avoir des idées plutôt interressantes et une volonté de changer les choses (enfin, c'est ce qu'elle dit, mais au moins elle dit pas de conneries, elle).
- Lionel, sauveur autoproclamé (mais sauveur de quoi, je me le demande encore) qui revient de son exil sur une île pour reprendre le pouvoir. Sauf que l'île d'Elbe ça en jette plus que l'île de Ré pour le retour fracassant, et que de toute façon les retours comme ça, ça marche jamais. La preuve une fois encore, le Lionel il est déjà sur l'A10 avant même les primaires
- Jack, le candidat préféré des jeunes parait il, pour lequel personne ne veut voter, surtout pas les jeunes. Tant pis Jack, mais t'en fait pas, tu pourra toujours récupérer la Culture si tembete pas Ségolène.
- DSK, ancien ministre tête en l'air qui oublie les cassettes compromettantes comme d'autres oublient leurs clés. Persuadé que tout le monde le plébiscite et qui oublie de remarquer ses pauvres 30% d'intentions de vote.
- Laurent, qui navigue entre tribord et babord et qui se retrouve en ce moment très à babord. Le mauvais élève de la bande, celui qui dégaine des affaires de Guerrier Arc-en-ciel où est impliqué le frère de Ségolène en oubliant qu'il était son chef à l'époque... résultat, l'affaire fait POUF et les débris lui retombent sur la gueule... t'es pas un malin mon Laurent, et en plus je te déteste, rapport à une autre affaire ou tu es responsable mais pas coupable...

Sont donc en lice : Ségolène, DSK et Laurent

Bon, même Bébert aura remarqué que le seul candidat qui trouve grâce à mes yeux dans ce foutoir est la seule candidate.
C'est probablement parce que c'est la seule des trois à pas déja être grillée auprès de l'opinion publique.
C'est aussi la seule des trois à pas tirer à la 12-7 sur ses confrères adversaires d'un tour. Ou en tout cas la seule des trois à le faire de manière subtile.
C'est également la seule des trois à pas résumer "être de gauche" par "dire l'exact contraire de la droite".
C'est enfin, et surtout, la seule qui a des chances d'emepcher le petit Nicolas d'arriver en tête, et rien que pour ça je l'aime la Ségolène.

Donc en conclusion, en espérant que les détenteurs de la carte estampillée "Roseraie" penseront en majorité comme moi :
DSK, CASSE TOI
LAURENT, VA-T-EN

Posté par tce57 à 12:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 octobre 2006

Ca n'en vaut pas la Pen

Anecdote rigolote du jour qu'on viens de me rapporter :
à Sceaux, un petit con a osé collé une affiche "La jeunesse avec Le Pen"...
difficile de faire plus stupide comme affiche quand même.
Y avait bien "Les noirs et les arabes avec Le Pen", mais ça aurait été pris pour de l'ironie.
je dis pas qu'il y a pas de jeunes qui voteront pour lui (bien malheureusement d'ailleurs, la haine a toujours été une valeur sûre...) mais comme "candidat préféré des jeunes", Jack Lang il présente mieux. A la limite, même Giscard il passerait mieux que N'a-Qu'un-Oeil.

Apparement un concours s'ouvre dans les Hauts-de-Seine : toi aussi, tu es jeune (ou pas), tu as beaucoup d'ironie en toi (ou tu es complètement débile, ça marche aussi), alors fait une affiche avec un slogan pathétique dessus et affiche la. Nombreux lots a gagner (dont de nombreux séjours au poste...)

Idées de slogan :
"Les squatteurs avec Nicolas Sarkozy"
"Les séropositifs avec Laurent Fabius"
"Total, Elf et les conducteurs de 4x4 avec Dominique Voynet"
"Lionel, c'est pas ici l'île de Ré"
"Fait comme Jean Pierre Pernaud, vote Arlette !"

Posté par tce57 à 19:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 octobre 2006

Zoufftgen

Cette fois ci pas de jeu de mot foireux ni de ton rigolard.

Cette fois-ci le sujet est plus grave, je parle de la collision de Zoufften, pas loin de chez moi, dans ma Moselle natale.
Bon je ne vais pas ajouter grand chose a ce qui a été dit : c'est la collision frontale entre un métrolor Luxembourg-Nancy et un train de marchandise, et on ne sait pas à l'heure actuelle pourquoi.
Alors erreur du contrôleur luxo ? malfonction des feux de signalisation ? autre chose ?

On saura un jour ce qu'il sait réellement passé. Vite j'espère. En attendant, ayons une petite pensée pour une ville frontalière que personne ne connait (pas même moi, qui vit a 40 km, en fait)  mais qui fut aujourd'hui le lieu d'un drame heureusement très rare.

En tout ca, pour une fois qu'on parle de mon département au JT, je m'en serais bien passé...


Mise à jour du 16 octobre 2006 :

On sait désormais qu'il s'agit d'une erreur humaine du contrôleur luxembourgeois.

Quelques explications doivent être données sur le fonctionnement du "code du rail". Quand un train rencontre un feu rouge, il contacte son contrôlleur pour lui demander la cause de ce feu. Ledit contrôlleur peut alors lui donner l'autorisation de redémarrer.

Mais dans ce cas, en France, le train doit avancer "a vue" (à vitesse réduite donc) jusqu'au prochain feu. Cette règle n'existe pas au luxembourg.

Ici, le controlleur luxembourgeois a donné l'autorisation au train de repartir et ce de manière quasi "machinale", il en avait fait de meme une 10aine de fois auparavant. Ce n'est qu'après qu'il s'est rendu compte de son erreur. Il a tenté de contacter le métrolor, sans succès, puis, en désespoir de cause, à coupé l'alimentation électrique de sa zone. Trop tard.

Faut-il pour autant lui jeter la faute en bloc sur la figure ?
A mon humble avis, non. Il est fautif, coupable, oui, mais il n'est pas seul en cause.

première chose en cause : la différence de règlementation, qu'il aurait été bon d'harmoniser, au moins au niveau de la "marche à vue", qui ici aurait pu, si ce n'est éviter l'accident, au moins amoindrir considérablement l'impact

seconde chose en cause : pourquoi le controlleur n'a pu contacter ni son collègue français ni le conducteur du métrolor ???

Bref cette affaire est trop compliquée, et fait ressortir trop de divergences entre le luxembourg et la france pour qu'on puisse y aller d'un bon jugement manichéen de type "salaud de luxo".

Heureusement d'ailleurs !

Posté par tce57 à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2006

la Force du Côté Obscur(antisme)

Grande nouvelle pour nos amis ultracatholiques conservateurs et anti-darwiniens : la Pologne rejoint fièrement le camp de l'obscurantisme au côté de certains états américains qui ont oté la théorie de Darwin du programme scolaire.
La raison : on a aucune preuve de la véracité de la théorie darwinienne.
Ce a quoi je répondrais simplement :
on a pas trop de preuve de la Génèse non plus, a part la Bible... et en tant que catholique officiel mais athée réel, je ne pense pas que cela soit une preuve de quoi que ce soit, sinon que l'Homme a de l'imagination pour expliquer d'où il vient.
et en plus, même ce bon vieux Jean Paul II avait reconnu dans le darwinnisme "plus qu'une simple théorie". Et comble du comble : feu Jean Paul était un polonais pur grain !!!!! Karol, relève toi, ils sont devenus fous !

Ca va vachement être utile aux gosses qu'on leur martèle que l'homme a été créé par Dieu a son image le samedi matin après le café !!!
Surtout que la théorie de Darwin est depuis un moment largement prouvée, mais il manque peut être la preuve ultime : une vidéo de 500.000 ans montrant comment un singe vaguement redressé est devenu un homme capable de penser, parler, créer, et faire des conneries.

Si le pauvre Darwin se tourne dans sa tombe chaque fois qu'un vague obscuranteux ultracatho le remettait en cause, je crois qu'au Paradis, on l'appelle la toupie.

Et malheureusement, il a pas fini de tourner.

Posté par tce57 à 19:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 octobre 2006

Leur 6-T ne va pas (crack)er

En tout cas, c'est ce que les médias aimeraient bien !!

Parce que depuis quelques jours, on assiste un joli bal de faux-cul qui mixent avec une certaine jouissance le voyeurisme complaisant et la montée en épingle de faits divers tristes, certes, mais divers quand meme, comme l'incendie d'un bus, le tout saupoudré d'un très démago "loin de nous l'idée de jouer les pousse-au-crime en parlant d'anniversaire des emeutes. Emeutes qui, en novembre 2005, etc..."

Sauf a raviver le bon vieux "La France a peur", classique des classiques en période pré-électorale servant évidemment a renforcer l'électorat N'a-qu'un-oeilien.
Le calcul est simple : le combat UMP-PS est indécis, chacun peut l'emporter.
Mais si on renforce le FN, pour une raison que je ne m'explique pas, le PS semble plus en souffrir. Et se fait rétamer (un doux parfum de 2002 aggresse encore nos narines à en parler, une vrai madeleine de Proust).

Mais, contrairement a ce qu'attendaient droite-TV (aussi connue sous le nom de TF1) et le petit gnome, la réaction des jeunes de banlieue se fait en partie à l'inverse de leurs attentes.
A ma gauche, le collectif A.C. LE FEU qui a recueilli des "carnets de doléance" auprès des jeunes de cités qui se sont révéler être bien plus que ça.
A ma gauche encore un rappeur  qui s'engage dans le bon sens avec talent (ca me fait mal au cul d'associer "rap" et "talent", mais là je suis obligé, question d'honneteté intellectuelle) je pense évidemment à la lettre ouverte au président du rappeur lillois Axiom et pas a la daube stupide de Diam's sur Marine le Pen (qui sert plus en fait de pub au FN qu'autre chose).
A ma droite, droite-TV qui martèle avec les incendie de bus (actes d'une minorité de cons qui dénaturent et sabote le travail d'une majorité) et essaie d'étouffer la portée symbolique d'A.C. LE FEU et de cette chanson, qui mérite d'être connue.

Pour obtenir les paroles, voici le lien, je vous conseille de bien lire, c'est vraiment bon (et c'est quelqu'un detestant le rap qui le dit)

Rien d'autre a dire, de toute façon, c'est dit bien mieux que je ne le pourrais...
 

Posté par tce57 à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 bonnes raisons de te larguer

Voici, spécialement pour TOI, Bébert, 12 bonnes raisons pour éviter de mettre le bulletin "N'a-qu'un-oeil" dans l'urne en avril prochain :

1- En septembre 1987, Jean-Marie Le Pen a déclaré sur RTL que les chambres à gaz nazies étaient "un point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale". Il a à nouveau réduit la Shoah à un "détail", le 5 décembre 1997 à Munich.

2- En septembre 1988, parlant dans un discours public du ministre de la Fonction publique Michel Durafour, Le Pen avait fait un jeu de mots avec "Durafour crématoire".

3- En mai 1987, il affirme: "le sidaïque est contagieux par sa transpiration, sa salive, son contact. C'est une espèce de lépreux".

4- En mars 1990, il déclare "la voie du déclin où la France s'est engagée (...) peut se résumer dans une formule qui serait celle du SIDA politique, dont les initiales signifieraient socialisme, immigration, drogue et affairisme".

5- A la veille de l'élection présidentielle de 1995, il évoque une possible "interruption volontaire de vieillesse" du président François Mitterrand.

6- En juin 1996, le président du FN juge "artificiel que l'on fasse venir des joueurs de l'étranger en les baptisant équipe de France", prétendant que la "plupart" des footballeurs ne chantent pas ou ignorent la Marseillaise.

7- 30 août 1996, Jean-Marie Le Pen déclare à la Grande Motte (Hérault), croire à "l'inégalité des races", provoquant un débat politique, notamment sur l'interdiction du FN.

8- Le 16 avril 2002, le président du FN affirme que désormais tout le monde parle comme lui et évoque la "lepénisation des esprits".

9- Le 6 août 2002, Jean-Marie Le Pen qualifie de "simulacre d'attentat" la tentative d'assassinat contre le président Jacques Chirac perpétrée le 14 juillet par Maxime Brunerie, militant d'Unité radicale, groupuscule d'extrême-droite qui venait d'être interdit. Ce mouvement s'est reconstitué sous l'appellation "Jeunesses identitaires".

10- Le 10 octobre 2003, il se déclare "ferme partisan du port du tchador dans la rue" parce qu'il "n'y a pas de plus grand danger que ce qu'on ne voit pas", lors d'un forum du Front national de la jeunesse (FNJ) de Paris.

11- Le 26 août 2004, il proteste auprès du président du Parlement Européen, Josep Borell, contre la condamnation par ce dernier de la "remise en cause" de l'existence des chambres à gaz par Bruno Gollnish, député européen et numéro deux du FN. Il avait exigé par écrit "une amende honorable publique" de M. Borrell.

12- Le 12 janvier 2005; Jean-Marie Le Pen déclare que "l'occupation allemande (en France) n'a pas été particulièrement inhumaine" et "il y aurait beaucoup à dire" sur le massacre d'Oradour-sur-Glane

sources : Le Nouvel Observateur

Je crois que cela se suffit à lui-même.

Posté par tce57 à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2006

Prisons broken

Nouveau débat à la mode : les conditions de détention en France.
Depuis la mise en circulation du questionnaire parmi les détenus et le personnel et le reportage de Canal (qui a l'espace d'une soirée ENFIN retrouvé l'esprit Canal) ce thème est arrivé sur le tapis comme un cheveu (voire carrément toute la perruque) sur la soupe.

Et là, le Bébert décroche de Téléfoot pour me balancer un cinglant "bien fait pour leur gueule, z'avaient qu'à pas faire de conneries".
Super Bébert, retourne a Téléfoot s'il te plait. Même en oblitérant les 19000 et quelques qui sont en détention provisoire, donc innocents jusqu'à preuve du contraire, bien peu de crimes méritent les traitements qu'ils subissent !
Donc ajoutons un surpeuplement dramatique des prisons, des conditions indignes du pays des droits de l'homme (je repose la question : combien de crimes méritent comme punition de vivre a 10 dans 8 m² avec un seul chiotte, bouché en plus ?), et une politique sécuritaire au possible du petit gnome initialé en NS pour arriver à une situation proche de la poudrière.

Car, mon Bébert, si la prison est si peu respectueuse de la dignité de ceux qui y sont, comment veux-tu que ceux qui sont puisse en sortir "réinsérés". On ne devient pas respectueux de la société en sortant d'un endroit où la société t'as oublié, méprisé et humilié. Et si la prison devient une machine a délinquance, c'est que la prison ne joue pas son rôle.

A mon sens, et Bébert, si tu m'interromps, je te fais manger ton poster de Thierry Gilardi, le vrai but de la prison idéale (quelle utopie) serait de permettre à la majorité des détenus d'en sortir intégrés à la société.

Quant à une solution pour déengorger les prisons ?
allez, quelques idées lancées comme ça :
1) créer des centres ne détenant que des détenus provisoires. Déja ca évitera de les mélanger avec les vrais criminels
2) pourquoi pas infliger de vraies peines autres que la prison à certains crimes : inéligibilité TOTALE pour les politiques (allez, Juppé, retourne au Canada), confiscation de tous les biens et surtout de tous les € avec interdiction de devenir actionnaire chez les fraudeurs financiers, etc... ça risque d'être très difficile de trouver les bonnes peines, mais simple question : cela ne serait-il pas plus logique ?

Si on arrivait à rendre les prisons digne de notre pays ca serait un grand pas en avant.

Et pis, ça semble faire chier le petit gnome, alors c'est du tout bon !

Posté par tce57 à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]